On se tient au courant !

Recevez nos nouvelles questions directement dans votre boite e-mail. Remplissez votre adresse e-mail.

Merci de nous avoir rejoint !
Oups ! Il y a eu un souci lors de l'envoi du formulaire

Posez votre question,
on vous répond !

Merci !

Nous avons bien reçu votre question. Nous vous tiendrons informé.e lorsqu’elle sera traitée et mise en ligne.
Il y a eu une erreur lors de l'envoi du formulaire.
Voir tout

Les symptômes

email

Nous n’avons pas répondu à votre question ?

Posez votre question
Les symptômes
Mis à jour le
16/5/2022

Douleurs et troubles digestifs liés à l'endométriose, qu'est-ce que c'est ?

On parle souvent du ventre et plus particulièrement des intestins comme de notre deuxième cerveau. En ce qui concerne l’endométriose, les intestins peuvent, en effet, faire figure de cerveau des opérations. La métaphore guerrière est ici volontaire tant la vie avec les troubles gastro-intestinaux touchant les femmes ayant de l’endométriose peut s’apparenter à un combat.

Ballonnements, gaz, flatulences, ventre gonflé, constipation, diarrhées, douleurs abdominales, mal au ventre, tels sont les symptômes gastro-intestinaux dus à l’endométriose. Comme les autres symptômes de cette pathologie, ils peuvent s’intensifier en période de règles et devenir très handicapants. Petite particularité : ils peuvent aussi rendre son diagnostic encore plus complexe (difficile à croire, et pourtant…). Malgré le fait qu’ils sont évoqués dans de nombreux cas d’endométriose, les troubles gastro-intestinaux ne sont pas officiellement considérés comme symptômes de la maladie et ne manifestent pas forcément des atteintes endométriosiques dans cette zone. Ainsi, les médecins non spécialistes peuvent, par manque de connaissance lié à la complexité de la maladie, confondre ces symptômes avec ceux d’autres pathologies comme le syndrome du côlon irritable. Ils peuvent également passer à côté des signaux d’alerte d’une endométriose si la patiente cumule les pathologies.

Avec 79 à 85% de patientes atteintes d’endométriose rapportant des symptômes gastro-intestinaux et 84 % des ballonnements, les troubles digestifs se placent au même niveau que les symptômes gynécologiques, c’est dire s’il faut leur accorder de l’importance et en parler. 

Pour que l’enfer qu’imposent ces troubles et douleurs ne reste pas éternel, il existe une lueur d’espoir et d’apaisement : une plus grande attention portée à l’alimentation peut par exemple permettre de réduire l’intensité de ces symptômes, la pratique d’une activité physique et le recours à l'ostéopathie également car ces troubles peuvent être liés à une perte de mobilité du bassin.

Ballonnements, ventre gonflé, constipation, diarrhées, maux de ventre sont les symptômes gastro-intestinaux dus à l’endométriose. L’alimentation anti-inflammatoire peut aider à les soulager.

Relu par

Dr Delphine Lhuillery, médecin de la douleur, spécialiste de la prise en charge des douleurs chroniques liées à l’endométriose

Relu par

Dr Delphine Lhuillery, médecin de la douleur, spécialiste de la prise en charge des douleurs chroniques liées à l’endométriose

Sources

DiVasta AD, Zimmerman LA, Vitonis AF, Fadayomi AB, Missmer SA. Overlap Between Irritable Bowel Syndrome Diagnosis and Endometriosis in Adolescents. Clinical Gastroenterology and Hepatology 2021;19(3):528-537.e1.

Ek M, Roth B, Ekström P, Valentin L, Bengtsson M, Ohlsson B. Gastrointestinal symptoms among endometriosis patients—A case-cohort study. BMC Women’s Health 2015;15:59.

Luscombe GM, Markham R, Judio M, Grigoriu A, Fraser IS. Abdominal Bloating: An Under-recognized Endometriosis Symptom. Journal of Obstetrics and Gynaecology Canada 2009;31(12):1159–71.

Maroun P, Cooper MJW, Reid GD, Keirse MJNC. Relevance of gastrointestinal symptoms in endometriosis. Australian and New Zealand Journal of Obstetrics and Gynaecology 2009;49(4):411–4.

Voir plus de sources
arrow
arrow
Voir moins de sources