On se tient au courant !

Recevez nos nouvelles questions directement dans votre boite e-mail. Remplissez votre adresse e-mail.

Merci de nous avoir rejoint !
Oups ! Il y a eu un souci lors de l'envoi du formulaire

Posez votre question,
on vous répond !

Merci !

Nous avons bien reçu votre question. Nous vous tiendrons informé.e lorsqu’elle sera traitée et mise en ligne.
Il y a eu une erreur lors de l'envoi du formulaire.
Voir tout

Les symptômes

email

Nous n’avons pas répondu à votre question ?

Posez votre question
Les symptômes
Mis à jour le
16/5/2022

Symptômes de l’endométriose : les dyspareunies, qu’est-ce que c’est ?

Dyspareunies”, derrière ce mot scientifique et obscur se cache un mal complexe aux lourdes conséquences sur la vie personnelle des personnes concernées : les douleurs associées aux rapports sexuels, au sexe. Pouvant intervenir dès le stade de l’excitation et jusqu’après l’orgasme, les dyspareunies constituent l’un des principaux symptômes de l’endométriose (youpi, encore un).

Si études et spécialistes s’accordent à dire qu’une grande majorité des femmes atteintes d’endométriose (50 à 70% selon les sources) en souffrent, elles ne sont pas les seules. Les dyspareunies peuvent aussi être liées à tout un tas d’autres pathologies et situations comme la vulvodynie (douleur vulvaire persistante), le post-partum ou encore un souci de lubrification.

Selon les cas, les dyspareunies peuvent être :

  • continues ou intermittentes 
  • primaires ou secondaires (c’est-à-dire dès le premier rapport ou dans un second temps)
  • profondes ou liées à une contraction vaginale ou périnéale, 
  • ressenties à l’excitation, pendant, après l’acte. 

Quoiqu’il en soit, les dyspareunies transforment le plaisir en calvaire. La pratique des rapports sexuels est alors difficile dans certaines positions et donc souvent réduite. Dans les formes les plus sévères, les rapports peuvent devenir totalement impossibles, tant la douleur est forte. Dans les deux cas, vie intime et bien-être psychologique sont mis à rude épreuve. 

Même s’il n’existe pas (encore !) de formule magique garantissant une sexualité et une intimité épanouies lorsqu’on a de l’endométriose, on a quand même listé quelques pistes et conseils sur le mag pour gagner en sérénité… et en plaisir, c’est tout le bien qu’on vous souhaite !  

Les dyspareunies sont les douleurs associées aux rapports sexuels, au sexe, et constituent l’un des principaux symptômes douloureux de l’endométriose.

Relu par

Relu par

Sources

Alimi Y, Iwanaga J, Oskouian RJ, Loukas M, Tubbs RS. The clinical anatomy of dyspareunia: A review. Clinical Anatomy (New York, NY) 2018;31(7):1013–7.

De Graaff AA, Van Lankveld J, Smits LJ, Van Beek JJ, Dunselman GAJ. Dyspareunia and depressive symptoms are associated with impaired sexual functioning in women with endometriosis, whereas sexual functioning in their male partners is not affected. Human Reproduction 2016;31(11):2577–86.

Denny E, Mann CH. Endometriosis-associated dyspareunia: the impact on women’s lives. Journal of Family Planning and Reproductive Health Care 2007;33(3):189–93.

Fritzer N, Haas D, Oppelt P, Renner St, Hornung D, Wölfler M, et al. More than just bad sex: sexual dysfunction and distress in patients with endometriosis. European Journal of Obstetrics & Gynecology and Reproductive Biology 2013;169(2):392–6.

Autres références :

Dr Delphine Lhuillery, Dr Erick Petit, Dr Eric Sauvanet, Tout sur l’endométriose, Soulager la douleur, Soigner la maladie, Odile Jacob, Février 2019.

Erick Petit, interview par InfoEndométriose : https://www.youtube.com/watch?v=-UTKnm4VCrQ

Voir plus de sources
arrow
arrow
Voir moins de sources