#CeQueJaiDansLeVentre - Aya
15/6/2021

Aya

#CeQueJaiDansLeVentre - La tête à l’envers, les ovaires en l’air, malgré mon air fier ; mon ventre est en colère. Regarde bien mon utérus qui s'emmêle et éclate. Il ne s’agit pas d’une douleur d’un jour. Ma souffrance est constante même si tu ne la vois pas. Souvent on me demande comment je vais. Mais on est rarement prêt à écouter et mesurer les impacts de l’endométriose dans ma vie. Tu dois te dire : en même temps c’est vraiment TMI [Too Much Information]! Les nausées, les coups de poignard dans le ventre, mon colon qui semble porter un poids colossal, ma vessie qui me lâche et me laisse joyeusement profiter d’une fuite urinaire en cours de chinois, mon estomac torturé qui joue en boucle comme un disque rayé des douleurs exacerbées.

Je n’ai ni besoin d’entendre les remèdes magiques qui ont “soigné” la cousine de ta tante, ni besoin de supporter ta grande sagesse m’expliquant qu’après une grossesse tout ira mieux. Je ne peux pas guérir et j’essaie de faire la paix avec cela. Tout ce que tu peux faire pour m’aider c’est de réellement m’écouter. Ne me parle pas de mon alimentation qui me rendrait malade, écoute-moi. Ton avis n’est le bienvenu que si sollicité.

Contrairement à un rhume, l’endométriose sera toujours là lors de notre prochaine rencontre alors ne t’attend pas à ce que tout aille pour le mieux.

Tout conseil aussi bienveillant soit-il, s’ajoute à une pile de mauvaises expériences après avoir été baladée par les fameuses blouses blanches. Ces médecins que j’ai rencontrés, intimidants car incarnant le savoir dans notre société, m’ont pour la plupart menée en bateau pendant plus de 17 ans dans une mer chahutée de médicaments et d’examens douloureux. Leurs connaissances datées et enfermées dans les carcans sociétaux sur l’appareil génital féminin m’ont fait croire qu’une pilule et beaucoup d’opiacés m’éviteraient de me noyer. News flash : ce ne fut que le début de l’enfer.

Merci à tous ceux qui écoutent.

Merci à Hélène et son projet Lyv qui me donne la parole et fait avancer le combat contre l’endométriose.

Merci à Alexis.

Aya.

Autres témoignages

Abonnez-vous

Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.

Suivez-nous